Y a-t-il un lien entre le coronavirus et votre groupe sanguin ?

Article_header_ (2)

Le coronavirus peut se manifester de différentes manières. Certaines personnes présentent des symptômes légers, tandis que d’autres doivent être hospitalisées. Pourquoi ? Des études montrent que les personnes du groupe A sont plus sujettes au COVID-19 que les autres. Existe-t-il dès lors un lien entre votre groupe sanguin et le nombre d’infections au coronavirus ? Découvrez-le ici.

Les différents groupes sanguins

Pour commencer, nous allons examiner les différents groupes sanguins. Il en existe quatre. Les voici :

● Groupe sanguin A
● Groupe sanguin B
● Groupe sanguin AB
● Groupe sanguin O

Le groupe sanguin permet d’établir une classification et d’indiquer la présence des antigènes et molécules à la surface des globules rouges. Les personnes du groupe A présentent l’antigène A. Celles du groupe AB ont les antigènes A et B, tandis que les individus du groupe O n’en ont pas.

Facteurs rhésus

Les différents groupes sanguins sont positifs (+) ou négatifs (-). Ce sont les facteurs rhésus qui indiquent si un type de sang comporte certaines protéines.

Il est important de connaître votre groupe sanguin et votre facteur rhésus pour les transfusions sanguines. En effet, les patients doivent recevoir du sang de leur propre groupe sanguin. Les personnes du groupe O-négatif sont quant à elles les seules qui peuvent donner leur sang à n’importe qui.

Le groupe sanguin le plus fréquent

Il varie d’un pays à l’autre. En Belgique, la majorité de la population est du groupe O (45 %) ou A (40 %). Les groupes B (9 %) et AB (5 %) sont extrêmement rares dans notre pays.

De même, le facteur rhésus positif (84,5 %) est le plus fréquent en Belgique ; 15,5 % des Belges présentent dès lors un rhésus négatif. De nombreux patients et donneurs font donc partie du groupe O-positif ou A-positif.

Le lien entre le coronavirus et les groupes sanguins

Des études ont été menées en Chine pour savoir s’il existe un lien entre le coronavirus et votre groupe sanguin. Les chercheurs ont comparé les groupes sanguins de personnes testées positives au COVID-19 avec ceux d’individus non contaminés dans les mêmes régions. Résultat ? Les sujets du groupe A sont les plus fréquemment infectés (38 %). Viennent ensuite ceux des groupes B (26 %), O (25 %) et AB (10 %).

Sfeerbeeld_ (2)

Des chercheurs européens ont approfondi cette hypothèse et relevé des similitudes fréquentes et frappantes entre les patients sous respirateur ou ayant besoin d’oxygène. Ils en ont conclu que les personnes du groupe A-positif étaient plus sujettes aux graves problèmes pulmonaires et que celles du groupe O l’étaient moins.

Cela signifie-t-il que vous devez faire preuve d’une plus grande prudence si votre groupe sanguin est A-positif ?

Pour l’instant, la réponse est « non ». Il s’agit encore d’études d’observation : elles ne permettent donc pas d’établir des relations de cause à effet précises. Si vous êtes du groupe sanguin A, vous ne présentez donc pas un risque accru d’être infecté(e) par le COVID-19 et de développer des problèmes respiratoires. En outre, quel que soit votre groupe sanguin, vous devez continuer à respecter au mieux les mesures imposées.

À lire aussi dans la catégorie Santé & Bien-être :

Répondre