Comment reconnaître une IST ?

Hoe-herken-je-een-soa-header

Les symptômes les plus connus d’une IST

Les infections sexuellement transmissibles (IST) ne sont pas toujours facilement reconnaissables. Parfois, une infection est asymptomatique ou les symptômes n’apparaissent qu’au bout de plusieurs semaines ou même mois. Il est donc important de bien vous protéger pendant vos relations sexuelles. Surtout si vous n’avez pas de relation de longue durée ou si vous avez des partenaires irréguliers. Dans cet article, vous découvrirez les symptômes les plus connus des différentes IST, comment se faire dépister et comment se protéger des IST.

C’est quoi une IST ?

IST est l’abréviation de « infection sexuellement transmissible ». C’est donc une infection qui se transmet lors des relations sexuelles. Il existe différentes IST, dont la chlamydiose, le trichomonas, la syphilis, le VIH, la gonorrhée, l’herpès génital et les verrues génitales ou condylomes. Chaque IST présente des troubles et des symptômes différents. Une IST peut aussi être asymptomatique. C’est donc possible d’être infecté(e) et donc d’infecter quelqu’un d’autre sans le savoir.

Une IST peut se transmettre par des relations sexuelles sans préservatif ou par des caresses sexe contre sexe. Le partage de jouets sexuels constitue aussi un risque.

Quels sont les symptômes les plus courants d’une IST ?

Divers symptômes peuvent indiquer que vous avez contracté une IST. Cependant, toutes les IST ne s’accompagnent pas de symptômes visibles. Il est donc judicieux de faire des dépistages réguliers si vous avez eu des relations sexuelles sans utiliser de préservatif ou si vous avez des partenaires irréguliers.

Voici les symptômes les plus connus d’une IST :

• Chez les femmes, les pertes vaginales inhabituelles sont des symptômes importants du trichomonas vaginalis, de la gonorrhée et de la chlamydiose. Vos sécrétions sont mousseuses, extrêmement liquides et aqueuses, jaunâtres ou verdâtres ? Faites-vous tester.
• Vous avez des saignements en dehors des règles, vous avez des règles plus abondantes que d’habitude ou vous perdez du sang lors des rapports sexuels ? Il est possible que vous ayez contracté une chlamydiose.
• Il est tout à fait normal que les hommes aient des sécrétions lorsque le pénis est en érection. Des écoulements inhabituels sans érection ou des taches dans les sous-vêtements peuvent être des signes d’une maladie sexuellement transmissible. Un des symptômes d’une chlamydiose chez les hommes est un écoulement blanc aqueux ou trouble du gland. La gonorrhée s’accompagne souvent d’écoulements blanchâtres, verdâtres ou jaunâtres. Vous avez ces symptômes ? Faites-vous dépister au cas où.
• Les hommes comme les femmes éprouvent souvent des douleurs lors de la miction en cas de chlamydiose, d’herpès génital ou de gonorrhée. Les femmes contaminées par la chlamydiose ou la gonorrhée éprouvent parfois des douleurs dans le bas-ventre.

Hoe-herken-je-een-soa-sfeerbeeld

• Des éruptions, des boutons, des ampoules et des démangeaisons au niveau des organes génitaux peuvent être une indication d’une MST. En effet, le trichomonas vaginalis se manifeste souvent par des infections, des démangeaisons et des douleurs au niveau du vagin. Dans le cas du syphilis, il y a parfois des ulcères là où la bactérie a pénétré dans le corps. Les verrues génitales sont de petits boutons ou de petites excroissances en forme de chou-fleur de couleur rose, blanche, grise ou brune.
• La fatigue, un faible appétit et les maux de gorge peuvent être les symptômes d’une grippe, mais peuvent aussi suggérer une IST, comme le VIH ou le syphilis.

Comment se protéger lors des rapports sexuels ?

Chaque personne sexuellement active peut contracter une IST, peu importe l’âge ou le nombre de partenaires sexuels. Utilisez donc toujours un préservatif, le seul contraceptif qui protège contre une IST. C’est aussi le meilleur moyen de ne pas contaminer votre partenaire sexuel.

Faites-vous dépister régulièrement

Vous avez eu des rapports sexuels non-protégés ? Vous avez des partenaires sexuels irréguliers ? Prenez rendez-vous chez votre médecin généraliste pour faire un test. Dans la plupart des cas, ce test consiste en une prise de sang ou d’urine, un frottis ou un examen physique.

La plupart des maladies sexuellement transmissibles se soignent quand elles sont dépistées à temps. La chlamydiose et la gonorrhée, des infections bactériennes, peuvent être traitées par des antibiotiques. D’autres IST se soignent avec une crème ou lotion spéciale. Il est important de toujours traiter une IST pour éviter les transmissions. Non traitées, certaines IST peuvent avoir des séquelles sur la santé et même engendrer l’infertilité.

À lire aussi dans la catégorie Santé & Bien-être :

Répondre