Kruidvat BLOG

Bébé et fièvre : quand parle-t-on de fièvre ?

Quand votre bébé est malade, vous vous faites probablement du souci. Peut-être ce souci augmente encore quand votre enfant paraît avoir de la fièvre. Mais quand parle-t-on exactement de fièvre ? Et que faut-il faire à ce moment-là ? Poursuivez la lecture pour tout savoir sur la fièvre de bébé.

Fièvre de bébé : quand s’inquiéter ?

Heureusement, la fièvre n’est pas quelque chose dont vous aurez à vous inquiéter tout de suite. C’est une réaction naturelle de l’organisme, signe que le corps de votre bébé est en train de combattre un agent pathogène. Généralement, cet agent pathogène est une maladie infantile ou un virus anodin. De nombreux virus et bactéries ne supportent pas la température élevée du corps. C’est donc ainsi que bébé combat le virus.

Quand bébé a-t-il de la fièvre ?

La température corporelle normale d’un bébé se situe entre 36,5 °C  et 37,5 °C. Quand la température de votre enfant est entre 37,5 °C et 38 °C, on ne parle pas encore de fièvre, mais de température ou d’hyperthermie. Quand la température de son corps est supérieure à 38 °C, votre bébé a de la fièvre.

Prendre la température de votre bébé

Vous avez l’impression que votre enfant a de la fièvre ? Prenez sa température. La voie de référence, c’est la voie rectale. Utilisez par exemple le Thermomètre à 60 Secondes Kruidvat. Couvrez le bout du thermomètre de vaseline pour rendre la prise de température plus douce et agréable pour votre bébé. Pour les enfants un peu plus âgés, vous pouvez aussi utiliser un thermomètre auriculaire, comme le Thermomètre Auriculaire Kruidvat, ou notre Thermomètre Auriculaire Numérique Infrarouge. Celui-ci existe également en version sans contact. Si la température corporelle atteint ou dépasse les 38 degrés, votre bébé a de la fièvre.

Pour en savoir plus sur la prise de température chez les bébés, lisez l’article Comment prendre la température de votre bébé.

Que faire quand bébé a de la fièvre ?

Pour soulager les bébés fiévreux, il y a un certain nombre de gestes que vous pouvez faire :

  • Bébé doit pouvoir évacuer sa chaleur
  • Le repos, c’est essentiel
  • Veillez à ce que bébé boive assez
  • Administrez éventuellement du paracétamol

Bébé doit pouvoir évacuer sa chaleur

N’habillez pas votre enfant trop chaudement pour qu’il ou elle puisse évacuer sa chaleur. Mettez-lui donc des vêtements légers et couvrez-le d’un drap seulement.

Le repos, c’est essentiel

Suffisamment de repos favorise la guérison. Non seulement le sommeil est important, mais aussi le fait de limiter les activités de votre enfant au minimum. Ainsi, vous l’aiderez à guérir plus vite.

Veillez à ce que bébé boive assez

Les bébés fiévreux se dessèchent rapidement. Veillez donc à ce qu’il ou elle boive assez. Vous allaitez au sein ? Mettez bébé au sein un peu plus souvent.

Administrez éventuellement du paracétamol

En général, la fièvre passe toute seule. Si votre bébé en souffre beaucoup, vous pouvez lui donner du paracétamol en suppositoire dès l’âge de trois mois. Kruidvat propose des suppositoires de paracétamol 120 mg. Si bébé a moins de 3 mois, le suppositoire ne doit pas contenir plus de 60 mg de paracétamol.

Les convulsions fébriles

Quand votre enfant fait une convulsion fébrile, il ou elle fait une sorte de crise d’épilepsie, avec des contractions musculaires et des convulsions. Pour vous, son parent, ça peut être angoissant, car la respiration peut même s’arrêter pendant un petit moment.

Les convulsions fébriles surviennent en général quand la fièvre vient de monter et que la température du corps monte. Les causes exactes des convulsions fébriles ne sont pas connues et il n’est malheureusement pas possible de les prévenir. Une convulsion fébrile peut durer entre quelques minutes et un quart d’heure. Après, votre enfant peut être légèrement étourdi. En général, au bout d’une heure, votre petit sera à nouveau vif et attentif.

Que faire en cas de convulsion fébrile ?

Votre bébé fait une convulsion fébrile ? Restez calme. Allongez votre bébé en position latérale pour lui permettre de continuer à bien respirer. Ensuite, appelez directement votre médecin de famille, également quand la convulsion semble être passée. En attendant, veillez à ce que bébé ne peut pas tomber ni se faire mal.

Quand consulter votre médecin ?

Les pleurnichements, le rhume, la fatigue et la nausée sont des symptômes dont vous n’aurez pas à vous inquiéter dans la règle. Ils accompagnent le virus. Malheureusement, la fièvre n’est pas toujours anodine. Parfois il faut aller voir un médecin. Prenez rendez-vous avec votre médecin dans les situations suivantes :

  • Si votre bébé a moins de 3 mois. À cet âge, la fièvre peut être dangereuse.
  • Si votre bébé a plus de 3 mois et souffre de fièvre pendant plus de 3 jours.
  • Si vous n’arrivez pas à bien réveiller votre enfant ou qu’il ou elle a l’air étourdi.
  • En cas de gêne respiratoire, de respiration rapide ou, justement, de respiration interrompue.
  • Si votre bébé affiche de petites hémorragies cutanées ou des taches.
  • Si votre enfant boit moins de la moitié de ce qu’il ou elle boit normalement.
  • En cas de diarrhée et de vomissements.
  • Si votre bébé pleure en poussant des gémissements, ou si vous n’arrivez pas à le consoler.
  • Si votre bébé affiche une peau blême ou pâle.
  • Si l’état de votre enfant s’aggrave de plus en plus.
  • Si, après quelques jours sans fièvre, votre enfant a à nouveau de la fièvre.
  • En cas de convulsion fébrile. En général, c’est inoffensif, mais contactez quand même votre médecin.

La fièvre de bébé

La fièvre constitue une défense de votre organisme contre les virus et les bactéries. Pourtant, il peut être angoissant de constater que votre bébé a de la fièvre. Quand votre enfant affiche une température supérieure à 38 °C, il ou elle a de la fièvre. Maintenant que vous avez lu cet article, vous savez exactement quoi faire dans ce cas et en quelles circonstances il faudrait aller voir un médecin.

left arrow left arrow
Showing > of results
close

Previous

Changer la couche : comment et à quelle fréqu...
close

Next

Tout sur les pics de croissance et les tétées...